La posture a deux aspects : la pose et le repos. Il y a un effort à faire pour rentrer dans la posture, puis, une fois installé dans la posture. Les muscles travaillent mais ne restent pas tout le temps contractés c'est le repos dans la pose.

 

Les textes traditionnels de yoga disent que lorsque l’asana est correctement exécutée, les dualités entre le corps et le mental disparaissent nécessairement.  

 

 

La concentration dans la posture.

 

Une fois installé dans la posture, vous pouvez vous concentrer sur un point choisis dans le corps avec votre respiration.

 

Par exemple :

-La posture de la montagne : les pieds sont ancrés dans le sol, vous trouvez la stabilité sur les deux jambes, placez la concentration au niveau du nombril, le centre de gravité.

-Le danseur: la concentration est dans le corps en entier (ou au centre des sourcils).

-La posture de la pince : l’énergie circule dans le dos.


Au commencement, il y a une phase d’apprentissage :  on apprend comment faire une posture, la façon dont on entre dans la posture, puis la maitrise de la posture.

 

Ensuite on oublie la technique. On oublie qu’on est en train de faire une posture : c’est à ce moment que les effets arrivent. Petit à petit, vous arrivez à tenir les postures plus longtemps, la résistance physique augmente, vous êtes à l’aise et reposé dans la posture.

 

 

La finalité dans la posture 

 

A la fin, une stabilité émotionnelle s’installe. Une posture stable, confortable et pratiquée dans la joie, est agréable et permet d’atteindre la sérénité.

 

C’est l’union à soi, c’est le yoga.