Un rapide regard sur l'histoire du yoga nous aidera à apprécier sa riche tradition et nous aider à l'incorporer dans notre vie.

Bien qu'on dit souvent que le yoga est aussi vieux que la civilisation, il n'y a à ce jour aucune preuve matérielle pour étayer cette allégation.

La première preuve archéologique témoignant de l'existence du yoga aurait été trouvée dans des blocs de pierre qui représentent des personnages en postures de yoga. Les blocs de pierre placent l’existence du Yoga autour de 3000 avant JC

Les chercheurs ont cependant une raison de croire que le Yoga a existé bien avant cela et que ses débuts remontent à l'âge de pierre. Il tendait à améliorer la condition humaine à cette époque.

En outre, elles visent à soigner les membres de la Communauté, leurs praticiens sont des médiateurs religieux. Bien que nous sachions que le yoga se concentre davantage sur soi-même, il a commencé par être axé sur la collectivité avant de se tourner vers l'intérieur.

Pour une meilleure présentation de l'histoire du yoga, on pourrait la diviser en quatre périodes: la période védique, la période préclassique, la période classique, et la période post-classique.

Période védique

L'existence du Védas est la marque de cette période. Le Védas est le livre sacré du brahmanisme qui est la base de l'hindouisme moderne.

Il s'agit d'un recueil d'hymnes qui louent la puissance divine. Le Védas contient les plus anciens enseignements connus du yoga et en tant que tel, les enseignements dans le Védas sont appelés le yoga védique. Ils se caractérisent par des rituels et des cérémonies qui visent à dépasser les limites de l'esprit.

Pendant ce temps, le peuple védique dépendait des rishis et des yogis védiques pour leur apprendre à vivre en harmonie avec le divin.

Les Rishis ont également été doués dans la capacité de voir la réalité ultime à travers leur pratique spirituelle intensive. Pendant cette période, il y avait des yogis qui vivaient dans l'isolement (dans les forêts).

Yoga pré-classique

La création des Upanishads marque la période pré-classique du yoga. Les 200 écritures des Upanishads (la conclusion de la littérature a révélé) décrivent la vision intérieure de la réalité résultant de la dévotion au Brahman.

Cela explique trois sujets: la réalité ultime (Brahman), le moi transcendantal (atman), et la relation entre les deux. Les Upanishads expliquent plus en détail les enseignements des Védas.

Le Yoga par certaines caractéristiques se confond non seulement avec l'hindouisme, mais aussi avec le bouddhisme que nous pouvons suivre dans leurs histoires.

Au cours du VIe siècle avant J.-C., le Bouddha a commencé à enseigner le bouddhisme, qui souligne l'importance de la méditation et la pratique des postures physiques spéciales. Siddharta Gautama était le premier bouddhiste à avoir étudié le yoga, il a atteint l'illumination à l'âge de 35 ans.

La Bhagavad-Gita ou la Chanson du Seigneur a été créée à cette époque. Elle représente actuellement la plus ancienne écriture connue de yoga. Elle est entièrement consacrée au yoga et on a confirmé qu'il s'agissait d'une vieille pratique depuis un certain temps. Toutefois, ce n’est pas sûr que ces écrits pointent vers un moment où le yoga pourrait avoir commencé.

Le point central de la Gita est que - être vivant signifie être actif et afin d'éviter les difficultés dans nos vies, nos actions doivent nous permettre de dépasser notre ego.

Tout comme les Upanishads et les Védas, le Gita s'appuie sur les doctrines anciennes des Upanishads. Dans le Gita, trois facettes doivent être réunies dans notre mode de vie: 

- Bhakti ou la dévotion amoureuse

- Jnana qui est la connaissance ou la contemplation

- karma qui consiste en des actions désintéressées.

Le Gita ensuite a essayé d'unifier le yoga Bhakti, le yoga Jnana, et le yoga karma et c'est comme çà qu'il a gagné en importance.

Le Gita est une conversation entre le prince Arjuna et Krishna le demi-Dieu. Il souligne essentiellement l'importance de s'opposer au mal.

Période classique

La période classique est marquée par une autre création : le Yoga-Sûtra. Rédigé par Patanjali durant le deuxième siècle, il s'agissait d'un essai visant à définir et à normaliser le yoga classique. 

Il est composé de 195 aphorismes ou de sutras (du mot sanskrit qui signifie fil) qui exposent le Yoga Raja et son principe sous-jacent, le chemin des huits voies de Patanjali (aussi appelé huit membres du Yoga classique) et qui sont:

1. Yama, ce qui signifie les contraintes sociaux ou les valeurs éthiques;

2. Niyama, qui est le respect de la pureté personnelle, la tolérance, et l'étude;

3. Asanas ou les exercices physiques;

4. Pranayama, ce qui signifie le contrôle de la respiration;

5. Pratyahara est le retrait des sens en préparation pour la méditation;

6. Dharana, qui est le point de concentration;

7. Dhyana, ce qui signifie la méditation

8. Samadhi, ce qui signifie l'extase et l'accomplissement.

Patanjali a estimé que chaque individu est un composé de matière (Prakriti) et de l'esprit (Purusha). Il croit en outre que les deux doivent être séparés en vue de purifier l'esprit : c'est un contraste frappant avec les écrits védiques et les pré-classiques du yoga qui glorifient l'union du corps et l'esprit.

Le concept de Patanjali a été dominant pendant quelques siècles chez certains yogis exclusivement axés sur la méditation et qui ont négligé leur Asanas.

C'est seulement plus tard que la croyance du corps comme étant un temple a été rediffusée et que l'attention sur l'importance de l’Asana a été relancée. Cette fois, les yogis ont tenté d'utiliser des techniques de yoga pour changer le corps et le rendre immortel.

Yoga post-classique

À ce stade, nous voyons une prolifération de la littérature ainsi que de la pratique du yoga. La période post-classique du Yoga diffère des trois premières car l’accent est mis davantage sur le présent. Il ne lutte plus pour libérer une personne de la réalité, mais plutôt enseigne à l'accepter et à vivre le moment présent.

Le Yoga a été introduit en Occident au cours du début du 19e siècle. Il a d'abord été étudié dans le cadre de la philosophie orientale et a commencé comme un mouvement pour la santé et a pris part dans la tendance du végétarisme dans les années 1930.

Durant les années 1960, un afflux de professeurs indiens sont partis en occident pour présenter et propager le yoga. Maharishi Mahesh était l'un d'eux, le yogi qui a popularisé la méditation transcendantale. Swami Sivananda est également une figure du yoga occidental. Sivananda était un médecin en Malaisie. Plus tard, il a immigré en occident et a a ouvert des écoles en Amérique et en Europe.

Selon lui, le yoga est basé sur cinq principes:

1. Savasana ou la détente convenable;

2. Asanas ou l'exercice régulier;

3. Pranayama ou la respiration;

4. Une bonne alimentation,

5. Dhyana ou la pensée positive et la méditation

Sivananda a écrit plus de 200 livres sur le yoga et la philosophie et eut de nombreux disciples qui ont encouragé les gens à pratiquer le Yoga. Parmi eux, on peut citer Swami Satchitananda qui a présenté des chants de Yoga à Woodstock ou encore Swami Sivananada Radha, qui a exploré le lien entre la psychologie et le yoga, et enfin le Yogi Bhajan qui a commencé à enseigner le Yoga Kundalini dans les années 70.

Aujourd'hui, le yoga connaît un intérêt de plus en plus grandissant dans le monde et ne cesse de proliférer et de diffuser ses enseignements, en traversant les frontières des cultures et des langues.